Chers membres de la communauté de pratique sur la prestation des services de santé, suite à l’appel de l’UNICEF BRAOC et du fonds Muskoka, nous avons receuilli une série d’idées de recherche opérationelle qui pourraient être pertinentes pour l’amélioration des services de santé en Afrique Francophone. Nous aimerions receuillir votre avis sur ces propositions et éventuellement sur d’autres propositions.

Vous pouvez voter ici ou envoyer un message au google group.

Les cinq propositions:

Les modèles de participation communautaire

La fonctionalite des comites de sante ou autres structures de représentation des citoyens dans 2-3 pays – pas seulement dans le sens financier, mais dans le sens de la gestion des problemes de sante, défense des droits des usagers. et ce qu’on y investit. En effet, il ya eu peu d’investissement dans la participation communautaire que tout le monde dit pourtant tres important.

La collaboration avec le secteur privé

Le partenariat publique / prive dans la prestation des service des sante notamment en milieu urbain avec comme defi un secteur prive vaste et heterogene (profit / not for profit), souvent de bonne qualite mais parfois aussi de qualite douteuse, sans controle; cher ou beacuoup moins cher que le public parfois, faisant concurrence deloyale avec les centres de sante etc.

Etude multi-pays – quelle est la situation des hôpitaux ruraux aujourd’hui en Afrique francophone?

Cette étude portera sur 4-5 pays. Dans chaque pays, une enquête sera administrée par voie électronique ou administrative auprès des hôpitaux ruraux du pays (petit pays) ou d’un échantillon représentatif d’hôpitaux. Il s’agira d’évaluer la capacité de ces hôpitaux à prester les activités à haut impact relevant de leur plateau technique, en particulier: …. L’approche évaluative sera participative. Les directeurs d’hôpitaux joueront un rôle-clé dans la production de l’information. L’enquête structurée sera complétée par des interviews téléphoniques administrés par les chercheurs.

Barrières à l’accès aux interventions à haut impact pour la survie des mères.

Etudier les raisons qui empêchent les mères d’accéder aux interventions à haut impact et identifier des stratégies pour supprimer ces barrières. Il s’agit de couvrir l’ensemble des interventions depuis la planification familiale jusqu’à la prise en charge des complicatiosin du post partum en passant par l’avortement et la CPN par exemple. Une recherche sur les moyens de mettre en œuvre les interventions pour la survie des mères dans les contextes ouest africains notamment en Côté d’Ivoire. La méthode pourrait être calquée sur la méthode de l’étude « Prestation des Services de Santé » réalisée par l’IMT pour UNICEF et l’OOAS.

Référence des parturientes en danger.

Une alternative serait de se concentrer sur Comment réduire les délais et barrière pour la prise en charge des parturientes qui nécéssitent une référence et/ou souffrent de complications. Ceci incluerait les interventions communautiare d’identification des parturientes, les modalités de référence vers l’endroit ad hoc et la prise en charge effective des parturientes au niveau du centre de référence.

 

La communauté de pratique Prestation des Services de Santé (COP-HSD) réunis des epxerts intéressés dans l’amélioratioin de l’efficacité au niveau opérationnel des services de santé pour l’atteinte des objectifs de santé en Afrique. La COP est bilingue Français Anglais et est présente sur linkedin et googlegroup. N’hésitez pas à nous rejoindre.

 

Ce message est envoyé à toutes les personnes qui ont souscrit à la COP sur la plateforme HHA online où qui se sont inscrites directement ici.

2 Responses to Harmonisation pour la santé en Afrique – Communauté de pratique Prestation des Services de Santé

  1. Ousseynou Ka says:

    renforcement des connaoissances et compétences

  2. Ousseynou Ka says:

    Renforcement des connaissances et compétences

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Please fill in the below *